La petite boîte à outils des reins

20/03/2020
Bruyère
Bruyère
Sureau noir
Sureau noir

L'insuffisance rénale et le diabète sont en augmentation dans la population française. C'est pourquoi il me semble important de parler des reins sous l'angle de la naturopathie, et des médecines traditionnelles, et aussi de donner quelques conseils pour prendre soin de ses reins. Cela est d'autant plus important que l'insuffisance rénale fait partie des pathologies dites "silencieuses", qui gagnent du terrain sans symptôme spécifique, dans cette zone du corps.

Comment savoir si vos reins fonctionnent correctement ?

Regarder la couleur de votre urine est le meilleur moyen de jauger la santé de vos reins ! Au réveil, les urines doivent être bien foncées car le corps filtre tout le sang pendant la phase de sommeil. Si les reins fonctionnent bien, les urines doivent être foncées. Au fil de la journée, si vous buvez suffisamment, les urines s'éclaircissent.

En médecine traditionnelle chinoise,les reins sont davantage sujets à une faiblesse en Qi (énergie vitale) plutôt qu'à un excès. Celle-ci peut se manifester tôt, dès l'enfance, par des problèmes de croissance et du développement. À l'âge adulte, elle se repère à travers une peau sèche et terne, l'apparition prématurée de cheveux blancs, des problèmes dentaires, de l'ostéoporose, une fragilité osseuse. La libido est peu marquée, une impuissance et des troubles sexuels comptent parmi les symptômes. Par ailleurs, des problèmes auditifs tels qu'une surdité et des acouphènes, des saignements de nez fréquents, une gorge sèche, une mauvaise haleine, peuvent indiquer une dysharmonie. Un méridien du Rein faible s'accompagne d'anxiété pouvant se manifester sous forme d'insomnie, de problèmes relationnels, de difficultés à prendre des décisions.

En cas de maladie du rein, le conflit intérieur à rechercher va dépendre de la fonction lésée et de la façon dont se manifeste le problème : kystes, calculs, œdème, insuffisance rénale... etc. Le rein est connu comme étant le siège de la peur. Il est aussi en lien avec la stabilité, l'équilibre et le discernement. La Peur est une émotion très utile en cas de danger. Elle nous donne du courage pour affronter ou fuir une situation dangereuse. Au niveau du corps humain, les surrénales produisent le cortisol, l'hormone d'adaptation au stress. En revanche, quand l'émotion de la Peur est en déséquilibre, cela entraîne des peurs excessives, des phobies, un besoin de sécurité trop important... À l'inverse, cela peut aussi se traduire par une prise de risque inconsidérée, une tendance à l'autoritarisme... 

Fonctionnement des reins

Les reins sont mobiles, ils montent et descendent à chaque respiration avec les mouvements du diaphragme qui sépare poumons et cœur dans la cage thoracique et les intestins dans l'abdomen. Ils sont constitués d'environ 1 million de néphrons qui sont des unités fonctionnelles filtrant le sang et le débarrassant de ses toxines, de ses déchets et de sels minéraux excédentaires.

Ils filtrent le sang et en évacuent les déchets qu'ils filtrent sous forme d'urine vers la vessie. Ils veillent aux proportions d'eau et de sels minéraux qui composent le plasma sanguin, notamment le calcium, le phosphore, le potassium et le sodium. Ils maintiennent l'équilibre acido-basique du sang. Ils participent à la formation des globules rouge en fabriquant l'érythropoïétine (EPO), d'une grande importance pour éviter l'anémie lors d'insuffisance rénale. Ils synthétisent la vitamine D3, la carence en vitamine D représente 10% des personnes atteintes d'insuffisance rénale chronique.

En MTC, les reins sont la source de toutes les énergies (yin-yang) du corps, des énergies antérieures (énergies innées : issues de nos ancêtres) et postérieures (énergies acquises : issues de notre hygiène de vie) . Ils gouvernent l'eau, la moelle, les os, les cheveux, la reproduction, la croissance et abritent les peurs anciennes et le courage d'agir, autrement dit lavolonté. Si les reins sont faibles, la volonté le sera également, et le découragement en résultera. Ils sont en lien avec le 1er et le 2ème chakra.

Quand les reins sont malades, c'est un signe que l'organisme est en surcharge toxinique, il y a une trop forte quantité de cristaux solubles dans le sang. Ces cristaux sont des résidus de l'alimentation azotée (protéines d'origine animale surtout, consommation excessive de fruits à coque (noisettes, amandes, noix, olives ou légumineuses)). Les reins reçoivent également les excédants d'acides aminés, en général stockés par le foie en prévision des répartitions cellulaires. S'il y en a trop par rapport aux besoins, le foie les renvoie aux reins qui les neutralisent avec de l'ammoniaque puis les expulsent sous forme d'urée dans la vessie. Mais les reins n'ont pas la capacité de traiter de grandes quantités d'ammoniaque, ils le renvoient au foie qui va finir par fatiguer à refiltrer ces acides, ce va-et-vient entre foie et reins va peu à peu altérer ces derniers, plus fragiles. Cette acidification surdosée, si permanente, pousse l'organisme à réagir en fournissant les minéraux nécessaires pour aider à les éliminer ou protéger les muqueuses. C'est dans les articulations et les os que notre organisme va les déloger car ils constituent des stocks rapidement disponibles. Ainsi des problèmes articulaires comme l'arthrite, l'arthrose ou les rhumatismes sont en majeure partie dus à une trop forte acidification que les reins ne suffisent plus à rejeter, et une déminéralisation du squelette en réaction de défense.

Orthosiphon
Orthosiphon
Cassis
Cassis

Les ennemis des reins sont :

  • les aliments carnés et végétaux riches en protéines
  • le sel de table (resaler ses plats)
  • l'alcool (déshydrate les tissus cellulaires des émonctoires)
  • le tabac (déshydrate et engendre des insuffisances rénales)
  • les médicaments (sulfamides - antimicrobiens de synthèse ou diurétiques)
  • le surmenage physique qui produit de l'acide lactique
  • la sédentarité (empêche une bonne vascularisation nécessaire au filtrage du sang par le foie et les reins.) La transpiration est un 3ème rein.
  • le froid (les reins filtrent mieux aux alentours de 39 à 40°C)


Petite boîte à outils pour les maladies des reins 

Observer une hygiène maximale au quotidien :

  • Diminuer certains aliments comme : abats, asperges, café soluble et chocolat, cresson, épinards, fenouil, fruits secs, moutarde en grande quantité, oseille, persil, rhubarbe, thé longuement infusé et vin blanc
  • Les aliments de couleur foncé, noirs sont conseillés tels que le soja fermenté (sauce soja, tamari), haricots noirs (Mungo), sarrasin, lentilles, sésame noir... Les crustacés , les algues (Kombu, Wakame). Les légumes racines, carottes, pommes de terre, navets, céléri rave, chou rave, gingembre, betterave, panais...

  • Consommer des fruits et légumes de toutes sortes : bananes et haricots, riches en potassium
  • Réduire la consommation de protéines (viandes et produits laitiers) et de sel, surtout en cas de calculs oxalocalciques.
  • Boire une eau peu minéralisée et la plus neutre possible en pH. « L'eau est plus importante pour ce qu'elle emmène que pour ce qu'elle amène »

  • Favoriser la sortie des toxines en favorisant la circulation sanguine (Épongement, Compresses chaudes ou froide, Les bains de vapeurs, les bains salés)

  • Détoxifier et soutenir l'intégrité des fonctions rénales grâce à la micronutrition et aux extraits de plantes (busserole, baie de genièvre, magnésium, vitamine B et zinc)

  • Rééquilibrer les reins par la réflexologie plantaire

  • Ne pas retenir le besoin d'uriner, ceci risque de favoriser la prolifération des micro-organismes
  • Porter des sous-vêtements en coton
  • Retrouver un sommeil profond et réparateur (voir l'article : Pour un sommeil de qualité ! )

Attention ! : Les personnes en hémodialyse doivent limiter leur apport de potassium afin d'éviter un éventuel excès dans leur organisme entre les traitements.

Fruits et légumes diurétiques :

  • Ail des ours, Ananas, Artichaut, Asperge, Aubergine, Betterave rouge, Brocoli, Carotte, Cassis, Céleri, Chicorée sauvage, Chou de Bruxelles, Citron, Concombre, Cresson, Endive, Fenouil, Figue fraîche, Fraise, Framboise, Groseille, Kiwi, Myrtille, Navet, Nèfle, Oignon, Ortie, Papaye, Pastèque, Pêche, Poire, Poireau, Pomme, Prune, Radis, Raisin, Rutabaga.

Pratiquer des cures saisonnières :

  • Utiliser des plantes qui augmentent la production d'urine et favorisent le drainage des voies urinaires peut être bénéfique en traitement complémentaire ou en prévention. Certaines plantes dépuratives dites « adaptogènes » aux propriétés diurétiques jouent un rôle de soutien des émonctoires. Elles augmentent le volume des urines et permettent ainsi de prévenir la formation de calculs ou d'éliminer les bactéries responsables des infections. Exemple : le bouleau (sève), la busserole, le genévrier, l'orthosiphon, le pissenlit ou la piloselle.
  • Associer des plantes aux propriétés anti-infectieuses, telles que la canneberge, pour diminuer la fixation de certaines bactéries sur les parois des voies urinaires, ou l'échinacée qui est une immunostimulante.

Attention ! En cas d'insuffisance rénale ou lors des crises de calculs rénaux, l'utilisation des plantes diurétiques peut être contre-indiquée.

Plantes médicinales :

  • Orthosiphon : favorise et augmente l'expulsion de l'urée, de la créatinine et de l'acide urique dans l'urine. Il diminue l'urémie et augmente la vitesse de filtration des cellules rénales.
  • Prêle : diurétique. Préserve les éventuelles pertes électrolytiques causées par l'augmentation de la diurèse (sécrétion de l'urine dans son ensemble). Très riche en silice, elle permet d'éviter la déminéralisation.
  • Bruyère : Anti-inflammatoire urinaire, calme l'inflammation de la vessie, augmente le volume des urines et réduit les douleurs liées à l'hypertrophie de la prostate.
  • Busserole : puissant antiseptique il est actif sur les germes responsables des infections, a une action diurétique. L'efficacité de la busserole est renforcée avec des urines alcalines. Pas plus de 5 cures par an.
  • Bouleau : excellent activateur de l'élimination de l'urée et de l'acide urique. A un rôle majeur dans les calculs et les infections rénales. La sève de bouleau purifie l'organisme et le revitalise, de plus elle stimule la croissance des cellules du derme et de l'épiderme. Attention : Contre indiqué en cas d'hypersensibilité au pollen de bouleau, Pour les personnes qui souffrent d'œdèmes liés à une maladie cardiaque ou rénale, pendant la grossesse, pour les personnes sous diurétiques (Lasilix).
  • Cassis : favorise l'élimination de l'acide urique.
  • Frêne : élimine l'acide urique, excellent en prévention des coliques néphrétiques.
  • Sureau noir : diurétique
  • Pissenlit : diurétique, favorise l'élimination de l'eau en cas de rétention hydrique, d'insuffisance rénale, de cellulite et d'obésité. Stimule la sécrétion de bile et facilite son évacuation. La racine est recommandée pour faciliter l'élimination digestive et urinaire. Attention : Totalement contre indiquée en cas d'occlusion des voies biliaires.
  • Chlorella: C'est un détoxifiant naturel puissant, qui a un effet alcalinisant et qui renforce et stimule le système immunitaire. Attention : Contre indiquée aux enfants sensibles aux moisissures. A utiliser avec précaution chez les individus souffrant d'hypotension ou traités avec des anti-hypertenseurs, en cas de traitement du système immunitaire ou anti-cancéreux, en cas de prise de manganèse ou de vitamine K car la chlorella en contient en grande quantité.

Lithothérapie :

  • Pyrite de fer : rein gauche
  • Pierre de lune : rein droit

Le « Tambour céleste » :

Placer la paume des mains sur les oreilles de façon à les boucher totalement. Appuyer fermement. Les doigts doivent être dirigés vers la nuque. Placer les majeurs sur la zone occipitale (creux situé à la base du crâne). Superposer ensuite les index sur les majeurs et d'un petit mouvement sec, faites glisser l'index qui « claque » sur le crâne. Après quelques claquements de doigts, décoller les mains rapidement des oreilles en entrouvrant la bouche pour éviter de les boucher par surpression. A la manière d'un tambour, les bruits produits qui résonnent dans la tête renforcent l'énergie du Rein par stimulation. Cela procure aussi le calme de l'esprit, délivre de certaines peurs et de certaines fatigues et améliore parfois le sommeil.

Derniers articles du blog-conseils

Psycho-Tarot

19/09/2022

La base fondamentale de la lecture du Tarot est la prise de conscience. Les arcanes du Tarot sont comme des Miroirs riches en Archétypes de Transformation et d'Évolution Spirituelle. En d'autres termes, le Tarot est un miroir de l'âme. Il offre un accès immédiat à notre moi profond, notre guide intérieur. Il nous permet d'entrer en contact...

Les blessures émotionnelles de l'âme, sont des expériences douloureuses de l'enfance, qui vont conditionner la personnalité d'un individu. Nous apprenons à porter des masques pour survivre à nos peurs, afin de ne plus avoir à y être confronté. Mais cela aura des conséquences sur le mouvement de la vie, elle-même, car ces masques nous séparent de...

Le sommeil occupe une place importante dans notre existence. Nous passons en moyenne 1/3 de notre vie à dormir. C'est dire qu'avoir un sommeil de qualité est primordial ! En naturopathie, le sommeil est donc une clé, un facteur essentiel de bonne santé physique, émotionnelle et intellectuelle. A condition que ce soit un sommeil nocturne naturel et...

Carl Gustav Jung (psychiatre suisse) avait une vision globale de l'individu. C'est lui qui a développé et popularisé l'idée d'un principe d'individuation, qui consiste à se caractériser en tant qu'individu émergeant de la masse, non par l'excentricité, mais par l'affirmation de Soi, par la réalisation de sa propre complétude...